Philippe L.    Directeur Engineering
Agro-Alimentaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mener trois chantiers en parallèle nous a permis d’améliorer tous les aspects de l’approvisionnement et d’impliquer les magasiniers, ravitailleurs et logisticiens dans la maîtrise de nos stocks, de nos réceptions et des ravitaillements des lignes de production.
Philippe L.

Contexte et Enjeux

Notre site présentait de nombreux risques qualité et sécurité liés à la non maitrise de nos flux d’approvisionnement. Nous avons décidé d’enclencher un projet d’envergure pour les éliminer au plus vite.

Saisissant cette opportunité nous avons souhaité remettre à plat nos flux depuis le fournisseur jusqu’au bord des lignes de production.

Axes de Travail

Lancement du projet avec sa gouvernance et son pilotage.

Animation de 3 chantiers Kaizen avec des équipes d’opérationnels multifonctions.

1. Gestion des flux entre les fournisseurs et le site :

  • Optimisation des transports (Milkrun, VMI, X-Dock, lissage en réception)
  • Mise en place d’un flux tiré par Kanban et réduction des leadtimes

2. Mise à plat du magasin et optimisation des packagings

3. Mise en place des « petits trains » de ravitaillement – mizusumashi

Bilan après 6 mois

Une approche QCDSM générant des gains tangibles sur tous ces axes.

Gains obtenus après 6 mois

  • Réduction de 400k€ des stocks R&P
  • Couverture moyenne MP de 15jrs à 1,2 jrs
  • 0 rupture / 0 transport exceptionnel
  • Passage d’un OTD moyen des fournisseurs du site de 87 à 98%
  • Leadtime de réapprovisionnement passé de 2 semaines à 3 heures sur références kanban
  • 20% de productivité sur le métier logistique
  • -60% des déplacements chariots élévateurs
  • -140 000 km de camion par an (-60%)

Cette rupture devait nous faire gagner en performance, mais nous n’imaginions pas aller si loin.

This post is also available in: Anglais